Éditorial : les bonnes analyses politiques sont rares

Publié par

Éditorial de la semaine du 26 mai au 2 juin 2014. Chaque semaine, je développe trois événements d’actualité qui m’ont marqué. Cela oblige à faire des choix donc à renoncer. Bien que conscient de la grave situation politique en Thaïlande, j’attends de voir la suite des événements pour y faire référence sur ce site. 

Je plains sincèrement les journalistes de chaines d’infos en continu. Devoir broder des heures durant autour du score du Front national. Oui, ils sont arrivés en tête aux européennes. Et après ? Cela faisait des mois que les sondages le prédisait. Ce n’est ni une surprise ni un 21 avril. Il se trouve que démocratiquement une majorité qualifiée de Français a fait le choix de ce parti extrémiste dont le programme économique est plus à gauche que celui de Jean-Luc Mélenchon et n’est pas sans rappeler celui de Mitterrand en 1981. Sauf qu’il ne s’appliquerait qu’à une partie de la population. Ce n’est pas crédible. Je pense que le FN en cas d’une hypothétique victoire, rentrerait sagement dans le rang.

Avec tout cela, on oublierait presque que s’est achevé le festival de Cannes ce samedi. Je ne connais ni le réalisateur turc qui a obtenu la palme d’or, Nuri Bilge Ceylan ni la plupart des prix qui ont été décernés ce soir-là (sauf ceux d’interprétation). Encore moins la caméra d’or revenue à des Français. Cannes récompense-t-il un cinéma populaire ? Rarement. En tout cas, c’est un cinéma à succès bien souvent étranger, qui ne vit pas grâce aux subventions du CNC, et qui s’en sort très bien.

Enfin, la grande polémique de la semaine a porté sur ces TER trop larges. Nos chers gouvernants bien-pensants ont voulu ouvrir les rails français à des convois étrangers notamment européen. Grâce à une directive européenne, ils ont séparé la SNCF et RFF  pour permettre cela. D’un côté ceux qui possèdent les voies. De l’autre, ceux qui les entretiennent. Il y a eu l’accident de Brétigny le 12 juillet 2013 (7 morts). Aujourd’hui, nous constatons la multiplication des postes dans les deux entreprises, sans contrôle effectif, pour une détérioration des services. Contribuables, en votre aimable réception.

Retrouvez mes précédents éditos dans la catégorie « Éditorial ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.