Fichage d’Olivier VAGNEUX par les Renseignements : le préfet de police de Paris persiste à dire que je n’ai jamais fait l’objet d’une enquête administrative pour la sécurité publique

Publié par

Alors bravo ! Ainsi donc, en France, un écrivain public en détention, journaliste de profession, titulaire d’un laissez-passer permanent dans une maison d’arrêt, peut rencontrer des personnes condamnées, isolées dans un certain quartier, du fait de leur radicalisation religieuse, sans que lui-même n’ait fait l’objet d’une enquête administrative… Pourquoi pas ? Mais je soutiens juste que ce n’est pas crédible.


L’instruction de mon affaire devait se terminer à 16 heures 30 ce vendredi 22 octobre 2021.


Évidemment, j’ai déposé un mémoire complémentaire à 16 heures 00.


Et le préfet de Police a déposé un mémoire en défense, daté du 19 octobre 2021, à 16 heures 15.


Du coup, le président de chambre a rouvert l’instruction. Audience le 12 novembre !

Personnellement, je n’ai rien de plus à ajouter.

Nous verrons déjà si le préfet de police prend en compte mes arguments et dépose un nouveau mémoire.



 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.