Petite victoire que je m’auto-attribue avec la réouverture au public des séances du Conseil municipal de Savigny-sur-Orge !

Publié par

J’ai choisi d’illustrer cet article avec cette photo, qui me permet à nouveau de conspuer l’administration municipale de Savigny, laquelle n’est responsable de rien puisqu’elle ne fait qu’obéir au politique qui lui a dicté ce texte : cette affichette « entrée élus + conseillers ».

Outre la ségrégation de faire entrer les élus par une porte et le public par une autre, ce qui personnellement ne fait pas grossir mon sexe, ou ne me donne pas l’impression d’être plus important que les autres,

il y a surtout que tous les élus sont conseillers et que tous les conseillers sont élus, donc qu’il y a un pléonasme, à moins que l’administration qui entre aussi par là, se fantasme aussi « conseillers » ;

ce qui rejoindrait ce que m’avait dit la directrice des affaires juridiques de la Commune, Sandra ALVES, le 10 septembre 2021, selon laquelle elle ne serait payée que « pour donner des conseils »…


Venons-en au cœur de mon article.

C’est une victoire que je m’auto-attribue évidemment sans preuve, mais c’est instinctif.

Et cette victoire serait due à la question orale dont vous trouverez le texte plus bas.


Notez que TEILLET m’a répondu totalement à côté, pour changer.

Je ne sais pas si c’est lui, son cabinet ou son administration qui répond à ses questions.

Mais j’ai mieux précisé un reproche que je veux tous leur faire : ce sont des théoriciens (ou des techniciens) du droit là où je suis un praticien du droit.

Et donc leurs réponses sont complètement à côté, parce qu’ils ne pratiquent pas le droit.

Et c’est pour cela que je serai toujours plus fort qu’eux !


Ainsi donc,

Pour la séance du Conseil municipal de janvier 2022, le public était « parqué » dans une salle à côté où il pouvait regarder le Conseil sur un écran.

(on va continuer avec le vocabulaire concentrationnaire pour amplifier le phénomène de discréditation de ce que je dénonce par une assimilation dévoyée à un totalitarisme – lire Hannah ARENDT).

Et là, il ne l’était plus.

Ce que j’ai écrit à TEILLET, c’est qu’il y a une loi qui dit que le Conseil municipal peut, du fait de l’état d’urgence sanitaire, être considéré comme public, s’il est retransmis en direct, à la condition que cela soit notifié sur la convocation, ce qui n’est pas le cas.

J’en ai d’ailleurs parlé mardi avec la directrice des affaires juridiques, qui là encore, était hors-sol, parce qu’elle n’a trouvé qu’à me répondre que le public n’avait pas à intervenir. Oui, mais il y a une loi…

Et donc TEILLET qui me dit que la loi a toujours été respectée ; ce qui n’était pas vrai en janvier 2022 !

Et ensuite que la situation sanitaire s’est améliorée, ce qui lui permet de le réouvrir au public en février, en permettant aux gens d’être directement dans la salle.

Alors que non, aucun texte n’a évolué, sur ce sujet, donc ce qu’il peut faire en février, il pouvait déjà le faire en janvier.

Bref, il m’a encore bien pris pour un con.

Et je maintiens que je pense que c’est grâce à moi que le public a pu retrouver la salle du Conseil municipal.

On verra maintenant pour mars (jeudi 24) puisque le Conseil va réintégrer la salle des mariages.





2 commentaires

  1. Quel chance que tu as, petit veinard ! Lorsque Christine, Anneva et moi, fumes conseillers municipaux, toutes les séances (on aurait plutôt plus pu parler de tenues) étaient en huis clos avec bien évidemment prise de parole ultra contrôlée par le grand maître de cérémonie.

Répondre à Olivier VAGNEUX Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.